À propos

« Nourrie de mes racines et de mes voyages, particulièrement sensible aux langages universels que sont la musique et la danse, j’ai un jour choisi le crayon pour oser rêver et transmettre, à travers l’écriture et le dessin. Je le devais à quelqu’un. »

Photo de Sandra Bensadón 
(sb-photo.com / sandra@sb-photo.com / @sandraphoto / +34 607 466 471)
Photo de Sandra Bensadón (sb-photo.com / sandra@sb-photo.com / @sandraphoto / +34 607 466 471)

Née en 1975 à Amboise (Indre-et-Loire), je n’avais pas trois mois lorsque ma mère et moi avons rejoint mon père au Congo. Je grandis ainsi dans la cité portuaire de Pointe-Noire, ville natale de mon père. Mes parents y tiennent alors une pharmacie en centre-ville. Au début des années 90, je quitte la cellule familiale pour poursuivre mon lycée en France, avec un petit crochet par la Côte d’Ivoire et un court retour au bercail. De mes 14 à mes 19 ans, je vis de ce fait à Pointe-Noire, Amboise, Abidjan, Pointe-Noire, puis Tours avant de m’installer à Paris.
Après des études de géographie et aménagement du territoire sur les espaces tropicaux, de langue et civilisation swahili, j’intègre le ministère des Affaires étrangères français en 2003. La promesse de beaux voyages à venir. En effet, de par mes fonctions (agent consulaire), j’ai l’opportunité de pouvoir découvrir différents pays sur de longs séjours : Gabon, Turquie, Maroc, Espagne et sans doute d’autres suivront. Des pays, des populations avec leurs traditions, des saveurs culinaires, des musiques, des cultures ancestrales… Une chance inestimable !
Aussi, je suis aujourd’hui l’heureuse maman d’une grande fille et d’un garçon. Et c’est là mon voyage le plus beau, le plus riche, le plus enivrant ! Celui qui me mènera notamment à l’écriture, une écriture éclectique pouvant (je l’espère) servir la cause des enfants malades.